1.4. Répartition et honoraires des médecins

1.4.2. Honoraires des médecins libéraux

En 2020, les médecins libéraux ont perçu en moyenne 219 842 euros d’honoraires issus de leur activité libérale tous secteurs de conventionnement confondus. Les honoraires sont en moyenne plus élevés pour les médecins disposant d'une liberté tarifaire (28 % des effectifs en 2020). Les médecins de secteur 1 sont tenus de pratiquer les tarifs conventionnés (correspondant à la base de remboursement) ; en contrepartie une partie de leurs cotisations sociales sont prises en charge par l’assurance maladie. Les omnipraticiens, qui représentent un peu plus de la moitié des médecins libéraux, ont perçu en moyenne 156 339 euros, contre 285 954 euros pour les médecins spécialistes, qui ont cependant des charges souvent plus élevées.

Une évolution marquée par la Covid-19

L’épidémie de Covid 19 a eu un impact important sur les honoraires par tête des médecins, avec une baisse moyenne pour l’ensemble des médecins de 5,1 % entre 2019 et 2020, moins marquée pour les omnipraticiens  
(-4,2 %) que pour les spécialistes (-5,8 %). Certaines spécialités ont connu des baisses d’honoraires un peu plus fortes comme les chirurgiens (-8,6 %), les radiologues (- 6,8 %) ou les pédiatres (-6,7 %). Les médecins de secteur 1 ont légèrement plus perdu que les secteurs 2 (-4,9 % contre 3,6 %) : les spécialistes secteur 1 et 2 ont perdu dans les mêmes proportions, tandis que les omnipraticiens ont une forte disparité entre secteurs de conventionnement. En effet, les secteurs 1 ont perdu 4,0 % par rapport à leurs honoraires de 2019, tandis que les secteurs 2 ont gagné 4,1 %. 
Au final, sur la période 2015-2020, en euros constants, l’ensemble des médecins a connu une évolution annuelle moyenne de leurs honoraires de 0,3 % (cf. tableau 1), avec une augmentation plus importante pour les médecins en secteur 2 (1,6 % contre -0,3 % pour le secteur 1). Les spécialistes ont quant à eux connu une évolution un peu plus marquée, soit de 1,8 %, avec une augmentation de 1,2 % pour les conventionnés en secteur 1 et de 2,3 % pour ceux en secteur 2.

Tableau 1 ● Honoraires annuels des médecins libéraux (issus de l’activité libérale) par spécialité

Ma.1.4.2_T1.jpg

Source : AMOS, CNAMTS, traitement DSS.
Champ : ensemble des médecins ayant perçu au moins un euro d'honoraires au cours de l'année, France métropolitaine.
(1) y compris chirurgiens orthopédistes; (2) y compris obstétriciens ; (3) y compris neuropsychiatres.
Note : l’ensemble « spécialistes » correspond à l’ensemble des spécialités médicales et non à la moyenne des seules spécialités indiquées.
Note de lecture : en euros constants, les honoraires totaux des omnipraticiens s’élèvent à 156 339 euros en 2020. Entre 2019 et 2020, ils ont baissé de 4,2 %.

En 2020, des disparités selon la spécialité, le secteur de conventionnement…

Les médecins spécialistes libéraux ont des niveaux de rémunération très variables selon la spécialité. Se trouvent en haut de l’échelle les radiologues (509 000 €), suivis par les ophtalmologues (408 000 €) dont l’activité se compose essentiellement d’actes techniques. Les pédiatres et les psychiatres dont l’activité est majoritairement clinique figurent en bas de l’échelle des honoraires (respectivement 144 000 € et 126 000 € en 2020). 
Les honoraires des spécialistes de secteur 2 (qui représentent un spécialiste libéral sur deux), sont 13 % plus élevés que ceux du secteur 1, pour un montant de 304 000 € contre 269 000 €. Les spécialistes pour lesquels la différence d’honoraires entre secteur 1 et secteur 2 est la plus importante sont les chirurgiens (+76 %) et les ophtalmologues (+67 %).
Pour l’ensemble des médecins libéraux, les dépassements des tarifs conventionnés représentent en moyenne 12 % des honoraires totaux en 2020. Si l’on considère uniquement les médecins autorisés à dépasser, ils constituent en moyenne un tiers des honoraires des spécialistes et un quart pour les omnipraticiens. La part des dépassements dans les honoraires des cardiologues et des radiologues se situe en dessous des 10 %, car la majorité de ces spécialistes exercent en secteur 1. 
 

... et le genre

Les honoraires moyens perçus par les omnipraticiennes sont 24,9 % moins élevés que ceux de leurs homologues masculins (soit 44 000 € de différence annuelle) (cf. graphique 1). Parmi elles, celles pouvant réaliser des dépassements perçoivent 39 % d’honoraires en moins. L’écart de rémunération entre hommes et femmes spécialistes est de 33 % quel que soit le secteur d’activité, soit une différence de 107 000 € en moyenne. La part de femmes exerçant en secteur 2 est légèrement en-deçà de celle des hommes chez les omnipraticiens (5 % contre 8 %), cet écart est moins important chez les spécialistes (49,7 % contre 50,4 %). 

Graphique 1 ● Honoraires annuels des médecins libéraux (issus de l’activité libérale) en 2020

Ma.1.4.2_G1.jpg

Source : Cnam (SNIR, AMOS), traitement DSS.
Champ : ensemble des médecins ayant perçu au moins un euro d'honoraires au cours de l'année, France entière.
Note : le "secteur 2" désigne ici l'ensemble des médecins disposant d'une liberté tarifaire (y compris non conventionnés).

Graphique 2 ● Décomposition des honoraires sans dépassements des médecins généralistes en 2020
(tous secteurs de conventionnement)

Ma.1.4.2_G2.jpg

Source : données de remboursement en date de soins (Cnam) et prise en charge des praticiens auxiliaires médicaux (ACOSS), traitement DSS.
Champ : Régime général y compris SLM & ex RSI, France métropolitaine.
* ROSP : Rémunération sur objectifs de santé publique.
** Pour l’année 2020, cette catégorie concerne les rémunérations des praticiens territoriaux de médecine générale, la PAERPA et les soins de proximité, les contrats démographiques, le forfait patientèle médecin traitant, la compensation de la perte d’activité et la permanence des soins.
*** La prise en charge des cotisations vieillesse a été estimée à partir des données 2017.

Sources des données : 
Les données sont issues depuis 2015 de la base AMOS (assurance maladie-offre de soins) du Système National d’Informations Inter-Régimes de l’Assurance Maladie (SNIIRAM). Les données de prise en charge des cotisations familiales et maladie des praticiens auxiliaires médicaux proviennent des données de l’Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale (ACOSS).

Indications complémentaires : 
Les médecins indiqués comme secteur 2 correspondent aux médecins disposant d’une liberté tarifaire. Par convention, ils incluent ici les médecins à honoraires libres, les médecins en secteur 1 avec dépassement permanent et les médecins non conventionnés.
L’ensemble « spécialistes » correspond à l’ensemble des spécialités médicales existantes et non à la moyenne des seules spécialités présentées dans le tableau.
La décomposition des honoraires des médecins généralistes est effectuée sur la base des données brutes remboursables (hors dépassements éventuels).
 

Organismes responsables de la production de l’indicateur : DSS

Téléchargements complémentaires