Objectif n°3 : Favoriser la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle

2.9.2. Taux d’emploi des femmes et des hommes selon le nombre et l’âge des enfants

Finalité

Ce sous-indicateur mesure les effets du nombre et de l’âge des enfants à charge sur la conciliation entre la vie familiale et la vie professionnelle, en étudiant les taux d’emploi qui reflètent la participation des femmes et des hommes au marché du travail.

Résultats

En 2020, parmi les personnes en emploi, 27 % des femmes occupent un emploi à temps partiel contre seulement 7 % des hommes.

Graphiques ● Taux d'emploi des femmes et des hommes selon le nombre et l'âge des enfants

Fa.2.9.2_G0.jpg

* rénovation des enquêtes Emploi en 2013. 
** rupture de série : le champ des enquêtes emploi est étendu aux DROM à partir de 2014.
Source : INSEE, enquêtes Emploi, traitement DREES.
Champ : France à partir de 2014, France métropolitaine avant, population des ménages, personne de référence ou conjoint âgés de 20 à 64 ans (âge courant)

Le taux d’emploi des femmes est nettement plus sensible à la configuration familiale du ménage que celui des hommes. Le taux d’emploi des mères décroît avec le nombre d’enfants du ménage : 
-    lorsque la famille comprend au moins un enfant de moins de 3 ans, le taux d’emploi des femmes décroît dès le deuxième enfant mais surtout avec le troisième enfant. Ainsi, en 2020, alors que le taux d’emploi des mères d’un enfant s’élève à 70,2 %, celui des mères de deux enfants est de 65,5 % et celui des mères de trois enfants ou plus s’établit à 39,4 % ;
-    le taux d’emploi des mères n’ayant que des enfants de plus de 3 ans est plus élevé que lorsque le benjamin a moins de 3 ans. Par exemple, dans les familles comprenant un unique enfant, le taux d’emploi des mères d’un enfant de plus de 3 ans est supérieur à celui des mères d’un enfant de moins de 3 ans (74,8 % contre 70,2 % en 2020). D’une part, à compter de 3 ans, quasiment tous les enfants sont scolarisés ; cela permet à davantage de mères de reprendre une activité. D’autre part, certaines prestations de la PAJE (allocation de base, PrePaRe et avant le complément de libre choix d’activité, complément mode de garde) ne sont plus servies ou diminuent lorsque le benjamin a 3 ans ou plus.

Il est à noter que les hommes et femmes sans enfant à charge ont des taux d’emploi faibles : les proportions de personnes jeunes et âgées parmi la population des 20-64 ans, structurellement plus souvent inactives, sont plus élevées dans cette catégorie. 

En 2020, parmi les personnes en emploi, 27 % des femmes occupent un emploi à temps partiel contre seulement 7 % des hommes. Pour les femmes, cette part d’emploi à temps partiel est nettement liée à la configuration familiale : 23 % des femmes sans enfant occupe un emploi à temps partiel contre 44 % des mères de trois enfants ou plus dont le plus jeune est âgé de moins de 3 ans.
Une partie des personnes en emploi à temps partiel subissent cette situation : elles souhaitent travailler davantage et sont disponibles pour le faire. En 2020, 12 % des femmes en emploi sont touchées par le sous-emploi contre 9 % des hommes en emploi.
 

Construction de l’indicateur :
Les données utilisées dans cet indicateur sont issues des enquêtes Emploi de l’INSEE. Cette enquête a subi en 2013 une refonte complète avec une rénovation du questionnaire et la réécriture de l’ensemble des chaînes de traitement. Des changements intervenus dans le module « Position sur le marché du travail » ont modifié la teneur des réponses apportées par une faible proportion de la population enquêtée et ceci a eu un impact sur les niveaux de l'emploi, du chômage, du halo et de l'inactivité pure. Pour tenir compte de ces modifications, l’INSEE a procédé à une rétropolation des poids pour les années 2003 à 2012.
Depuis 2014, le champ des enquêtes Emploi en continu est étendu aux DROM.

Précisions méthodologiques :
Le champ recouvre les personnes de référence des ménages ou leur conjoint âgé de 20 à 64 ans. En effet, s’agissant ici de ventiler le taux d'emploi des hommes et des femmes selon le type de famille, il est pertinent, dans le cas des familles avec des enfants âgés de plus de 20 ans dans le ménage, de se restreindre à la situation par rapport à l’emploi des parents.
Le taux d’emploi d’une classe de la population est obtenu en divisant le nombre d'individus de la classe ayant un emploi par le nombre total d'individus dans la classe. La part d’emploi à temps partiel d’une classe est obtenue en divisant le nombre d’individus de la classe ayant un emploi occupé à temps partiel par le nombre d’individus en emploi de la classe.
Le sous-emploi recouvre les personnes qui ont un emploi à temps partiel, qui souhaitent travailler plus d’heures, et qui sont disponibles pour le faire, qu’elles cherchent un emploi ou non. Sont également incluses les personnes ayant involontairement travaillé moins que d’habitude, pour cause de chômage partiel par exemple, qu’elles travaillent à temps complet ou à temps partiel. À partir de l’enquête Emploi de 2013, le mode de calcul du sous-emploi tient compte des préconisations d’Eurostat, de façon à faciliter les comparaisons internationales
Est considérée comme enfant toute personne célibataire qui n’est pas en couple avec une personne de son ménage, ayant un parent (père ou mère) dans son ménage, et n’étant pas elle-même parent (père ou mère) d’une personne de son ménage. Aucune limite d’âge n’est retenue ici pour la définition des enfants.
 

Organisme responsable de la production de l’indicateur : DREES

Téléchargements complémentaires